La formation continue aide les salariés à acquérir de nouvelles compétences et un certificat pour avoir une évolution professionnelle. Elle est utile aussi pour effectuer une reconversion professionnelle. Cependant, la formation continue ne s’improvise pas, surtout chez un salarié. Une préparation est indispensable afin de mieux s’organiser. Quelles sont alors les dispositions à prendre avant de faire une formation continue lorsqu’on est un salarié ?

Faire un bilan de compétences

Le bilan de compétences est une étape importante avant de se lancer dans une formation continue. C’est une analyse des compétences professionnelles et personnelles actuelles du travailleur. Le bilan de compétences est aussi un point sur les différentes aptitudes et motivations en lien avec les perspectives d’avenir.

De façon pratique, le bilan de compétences consiste à définir d’abord vos objectifs. Dans le cadre d’une formation continue, ces objectifs constituent la raison pour laquelle vous comptez vous former à nouveau. En outre, vos qualités, vos centres d’intérêt, votre environnement sociétal sont mis en évidence.

Le bilan de compétences aide le travailleur à mieux définir ses perspectives d’avenir. En effet, vous saurez à la fin si la formation continue envisagée vous aidera à réellement atteindre vos objectifs.

Trouver une offre de formation idéale

Lorsque le projet professionnel est assez clair, choisissez une offre de formation idéale. Pour trouver l’offre de formation qui convient à vos besoins, vérifiez les différentes options selon lesquelles les cours sont donnés. En dehors des formations en présentiel, il existe aujourd’hui des formations digitales et des cours en téléprésentiel. Dans le premier cas, assurez-vous que le lieu de formation se trouve dans les environs de votre entreprise.

Choisissez aussi le centre de formation en tenant compte des avis et des recommandations. Surtout, rapprochez-vous de Pôle-emploi pour avoir de meilleures informations. L’organisme de formation Ludalab offre un large panel de formations innovantes et recherchées sur le marché de l’emploi.

Quant aux formations même, participez aux journées d’information durant lesquelles chaque formation est présentée avec tous ses enjeux.

Gestion du temps et contraintes professionnelles

La gestion du temps par rapport aux séances de cours est un point crucial dont vous devez discuter avec votre employeur. En effet, pour bénéficier d’une formation continue sans interrompre son contrat de travail, l’employeur doit donner son accord.

La demande est effectuée dans un délai légal de 60 jours avant le démarrage d’une formation de moins de 6 mois. Lorsque la durée est longue, la demande est effectuée 120 jours à l’avance.

Généralement, les employeurs acceptent de vous laisser quelques heures de formation en échange des heures supplémentaires. Sinon, rapprochez-vous des Ressources Humaines pour convenir d’un programme qui arrange votre entreprise et vous aussi.

Si votre employeur n’autorise pas les formations pendant les heures de travail, faites recours aux dispositifs mis en place par l’État. Ces dispositifs sont par exemple le droit au CPF pour des formations en dehors des heures de travail.

Le financement de votre formation

Le financement de la formation continue est aussi important pour vous aider durant cette période particulière. Le dispositif CPF est l’une des solutions de financement pour la formation continue des salariés. Lorsqu’il n’est pas suffisant pour couvrir le coût de la formation, Pôle Emploi ou votre entreprise peut compléter.

En outre, les actions OPCO en entreprise sont aussi une aide de financement dont les salariés bénéficient. Vous avez également la possibilité de payer la formation sur fonds propres.

Laisser un commentaire