La relation de travail est représentée par un contrat entre l’employeur et le salarié. Cela signifie que des conditions personnalisées peuvent y être inscrites. En droit français, le salarié peut donc tenter de négocier son salaire avec son patron.

Cependant, vous vous en doutez certainement, mais généralement, ce dernier est réticent à l’idée de voir le salaire augmenter. Voici quelques conseils qui peuvent vous aider à convaincre votre employeur pour obtenir une meilleure rémunération.

Oser demander

Beaucoup de salariés restent avec le même salaire pendant toute leur carrière parce qu’ils n’ont jamais osé demander une augmentation à leur patron. Si vous faites du bon travail, il n’y a aucune raison pour qu’il refuse.

En France, l’argent est souvent un tabou dont peu de personnes osent discuter. Pourtant, si vous voulez avancer dans votre carrière et avoir une chance d’avoir une rémunération qui prend en compte votre valeur, vous allez devoir vous lancer.

Choisir le bon moment

Évidemment, il y a un temps pour tout. Pendant l’entretien d’embauche, il y a une question qui revient quasi-systématiquement : quelles sont vos prétentions salariales ?

Ne vous contentez pas de répondre « le SMIC » et montrez directement à votre patron que vous êtes là pour gagner de l’argent et que vous êtes ambitieux. Vous pouvez également demander une augmentation de salaire après la réussite d’un projet, après la présentation d’un bon bilan annuel ou suite à l’augmentation d’un de vos collègues.

Cela doit être fait dans un cadre sérieux, calme et formel. N’allez pas impulsivement déranger votre patron en pleine réunion pour lui demander plus d’argent sur votre fiche de paie.

Sachez que l’employeur est généralement plus ouvert aux augmentations lorsque l’entreprise est en pleine croissance. Inversement, évitez d’aller demander une augmentation si l’entreprise est en pleine crise et que des personnes sont licenciées. Sinon, vous ferez certainement parti des prochains à devoir partir.

Préparer des arguments

Vous allez devoir convaincre votre employeur de vous accorder une rémunération plus conséquente. Pour cela, vous devez préparer vos arguments. Faites une liste de toutes les bonnes actions que vous avez accompli dans l’entreprise.

Il est préférable de s’appuyer sur des preuves. Vous ne pouvez pas dire à votre patron que vous avez augmenté votre productivité si vous n’avez pas les chiffres sous les yeux avec une estimation précise.

N’hésitez pas à lui prouver que vous êtes indispensable dans l’entreprise et que la croissance est le résultat d’une partie de votre travail.

Avoir une somme précise

Si vous demandez simplement une augmentation, le patron peut simplement vous donner 10 euros pour vous contenter. Ayez une somme précise à demander. Ne soyez pas trop ambitieux, mais ne vous dévalorisez pas non plus.

Vous avez réussi à faire augmenter le chiffre d’affaire de l’entreprise ? Vous avez tout à fait le droit de demander une partie. Préparez-vous à ce que votre patron puisse refuser.

Pour cela, proposez-lui d’autres types de rémunération comme une prime, un aménagement de votre temps et de travail ou encore un avantage en nature. Ayez des arguments pour toutes les répliques de votre patron.

Enfin pensez à préciser qu’il s’agit d’une somme nette et non brute, sinon votre employeur partira sur une augmentation brute. Pour faire la conversion, vous pouvez utiliser le convertisseur verilor.

Se présenter sous son meilleur jour

N’interpelez pas votre patron au détour d’un couloir. Demandez-lui un rendez-vous officiel. Ce jour-là, soyez ponctuel et courtois. Vous devez impérativement avoir confiance en vous.

Si votre employeur sent que vous n’y croyez pas vous-même, il y a peu de chance pour qu’il accepte. Soyez propre, souriant et dans un bon état d’esprit. Commencez par lui parler de votre travail dans l’entreprise et de ce que vous avez pu lui apporter ces derniers mois.

N’hésitez pas à lui poser des questions sur son ressenti pour prendre la température. Ensuite, attaquez directement en lui annonçant que vous lui avez demandé ce rendez-vous dans le but de négocier votre salaire à la hausse.

Vous devez laisser votre patron s’exprimer. Il a peut-être des arguments qui peuvent vous faire changer d’avis. N’ayez pas honte de parler d’argent, vous êtes justement là pour cela.

Rebondir

S’il refuse la somme annoncée, mais vous propose tout de même une légère augmentation, acceptez-la. Vous retenterez une négociation dans quelques mois après avoir réussi de nouveaux projets et avoir prouvé votre motivation.

Tentez de garder votre calme tout le long de l’entretien. Vous êtes là pour négocier. S’il refuse, vous ne devez pas vous emporter. S’il refuse catégoriquement, demandez-lui pourquoi et à quelles conditions vous pouvez lui redemander une augmentation.

Laisser un commentaire