Un matelassier est un artisan moins connu du grand public. Et pourtant, son métier contribue au confort et au bien-être des gens. En concevant des matelas, il va pouvoir rendre service aux personnes ayant des troubles du sommeil ou des douleurs dorsales. Mais quelles sont les qualités recherchées chez un matelassier.

Matelassier : un métier qui mérite tous les éloges

Un matelas ne se conçoit pas de lui-même. Il s’agit d’une création de grandes envergures et qui nécessite parfois des mois de création. Fabriquer un matelas c’est prendre le temps de réfléchir à l’ampleur du travail et à la matière. Aussi, avant de suivre une formation en matelassier, il faut d’abord en apprendre plus sur le métier et sur le processus de fabrication de matelas. Notons tout de même qu’un matelassier ne fait que fabriquer des matelas. Il suit d’abord une formation de base en pâtissier-décorateur. Ensuite, il se spécialisera dans cet univers. Jusqu’ici, il n’existe pas encore de formation professionnelle dédiée à ce type de métier. C’est un domaine plutôt vaste. Il ne suffit pas d’avoir ses deux mains pour pouvoir fabriquer un matelas, il faut aussi savoir coudre, découper, sélectionner les bons matériaux et assurer dans la finition. D’autre part, un matelassier doit être polyvalent, il doit être à la fois un tapissier, un décorateur, un menuisier, un cardeur et même un couturier. Le capitonnage, le plissage, le garnissage fait partie des taches qu’il doit réaliser. Par ailleurs, si on veut profiter d’un grand confort, mieux vaut acheter un matelas sur allomatelas.com.

Esprit créatif : une qualité rare chez un matelassier

Un matelassier doit avoir l’esprit créatif. En tant qu’artisan, cette qualité doit être présent afin de pouvoir réaliser des matelas de bonne qualité et qui défient la concurrence. En effet, même si les matelassiers sont encore peu nombreux, ils doivent être capable d’imaginer un matelas répondant aux attentes des consommateurs et donc à la demande actuelle. Ce n’est pas tout, lorsqu’il a l’esprit créatif, il peut donc réaliser de beaux exploits. Mais pour développer sa créativité, il doit d’abord suivre une bonne formation de base et obtenir un certificat d’aptitude professionnelle ou CAP. Ensuite, il doit dispenser des cours de perfectionnement pour décrocher un brevet technique ou bien, d’un Baccalauréat en artisan et en métier d’art. Les ateliers et les stages sont fortement recommandés pour se perfectionner et bien développer sa créativité.

Maitriser l’art de fabriquer un bon matelas

Fabriquer un matelas c’est de l’art. Même si un matelassier connait la base de ce métier, il faut au moins qu’il maitrise à la perfection son talent d’artisan. Pour cela, une formation pour devenir matelassier ne suffit pas, il faut avoir l’âme d’un bricoleur. Fabriquer un matelas c’est apprendre à différencier les matériaux de garnissage et les textiles et c’est maitriser les bonnes techniques comme le capitonnage, le garnissage, la couture, le plissage et la finition. Enfin, comme il s’agit d’un métier qui évolue, l’artisan doit aussi revoir ses anciennes techniques de fabrication et rester à l’affût de nouvelles technologies. Outre les bases en métier d’abord, il doit disposer d’une bonne culture et continue toujours d’explorer d’autres technologies pour la fabrication des matelas.  

Laisser un commentaire