C’est un constat édifiant : Travailler 35H par semaine, être un maillon absolument essentiel de l’entreprise sur lequel toutes les équipes matricielles tendent à s’appuyer et être malgré tout, relayé très très loin dans l’échiquier de la valorisation des salaires et de la reconnaissance est une réalité qui blesse. Les secrétaires administratives, qu’elles évoluent dans les entreprises internationales, les PME, les cabinets de soin médicaux ou encore chez les professionnels du droit subissent l’un des maux du siècle : celui du manque de liberté et du besoin de reconnaissance.

C’est la raison pour laquelle une tendance émerge depuis quelques années, accélérée par l’effet de la pandémie COVID 19 : Celle de profiter des difficultés de transition des entreprises pour demander une rupture conventionnelle, obtenir un petit pécule et des aides au retour à l’emploi (ARE) pour in fine décider de s’installer à leur compte en créant une micro-entreprise en secrétariat free-lance.

Les étapes clés pour devenir secrétaire indépendante en freelance et développer son activité

Voici les étapes fondamentales à respecter pour s’installer comme secrétaire administrative indépendante  :


Etape 1
: Avoir une expérience en secrétariat


Que ce soit via la voie de l’entreprise où vous pouvez avoir exercé plusieurs années ou via le cursus scolaire, il paraît important d’avoir une expérience significative en secrétariat administratif, afin d’être en mesure de faire émerger un socle de compétences clés différentiantes. Vous le verrez assez rapidement, il y a beaucoup de secrétaires indépendantes mais très peu d’entre elles sont véritablement expertes dans leur domaine. S’afficher comme experte sur une compétence clé aide indéniablement à attirer une cible de niche.


Etape 2 : Faire les démarches pour créer sa micro-entreprise


Sauf à mention spécifique sur votre contrat de travail, vous pouvez créer une micro entreprise au départ tout en conservant votre CDI afin de limiter tout risque et de valider votre projet en sérénité. Pour ce faire, il conviendra de se rendre au CFE de votre région qui vous indiquera la CMA à contacter pour activer les démarches spécifiques. La littérature sur le sujet est très dense sur internet, vous ne serez pas seule.


Etape 3 : Se former à la digitalisation de son entreprise pour être en mesure de vendre ses services sur Internet à distance

Bien que vous puissiez être très compétente en secrétariat et avoir identifié cette force sur certaines spécialités, « marketer » vos compétences est un autre métier ou une autre casquette à rapidement acquérir afin de lancer votre activité dans les bonnes règles. Et malheureusement, les organismes de l’état « traditionnels » supposés aider au lancement de l’entreprise comme la CCI et la BGE ne proposent que rarement des dispositifs pertinents en la matière.

C’est la raison pour laquelle certaines secrétaires indépendantes installées depuis plusieurs années ont choisi de créer des formations en secrétariat freelance avec cette dimension de digitalisation de l’activité. Avec plus ou moins de succès …


Etape 4 : Intégrer un réseau avec l’esprit entrepreneurial

La véritable compétence à acquérir in fine dans le projet est la fibre entrepreneuriale. Puisque vous allez devoir faire des tests, voir ce qui fonctionne bien et ce qui ne fonctionne pas et vous motiver à créer les piliers de votre liberté pour ne plus avoir à dépendre d’aucun patron.

La plateforme dédiée aux secrétaires administratives SIO se propose d’offrir un outil complet pour les assistantes motivées par cet esprit d’entrepreneur avec une dimension de visibilité via la création de fiche annuaire dédiée sur leur spécialité et leur ville mais aussi des outils d’entraide et de réseau comme le forum de télésecrétaires ou encore un outil d’aide à la sous-traitance de missions de secrétariat entre les professionnels adhérents à la solution.

Etape 5 : Commencer, oser, tomber, remonter et briller

Même si le parcours peut être quelque fois difficile, le plaisir d’y parvenir et de se prouver que l’on est capable de développer son activité de secrétaire indépendante en micro-entreprise n’en sera que décuplé. Des milliers de professionnelles l’ont fait.


Pourquoi pas vous ?

Laisser un commentaire